Bienvenue voyageur sur ce blog qui a pour but de partager mes passions : le wargame (historique et fantastique), les jeux d'escarmouches et les jeux de rôle.

jeudi 16 janvier 2020

Kings of War : Horde de squelettes

Suite à la dernière partie j'ai trouvé les zombies vraiment trop mous. La def 2+ les ruine complètement contre les arcs et les touches des troupes de base. Du coup, ayant des squelettes jamais montés dans ma boîte de base, j'ai décidé de les assembler et de les peindre pour disposer d'une alternative.



dimanche 12 janvier 2020

Kings of War : Partie du Samedi aprem

Ce samedi aprem, une bataille de KoW pour changer (et étrenner mon Lykanis et mon Roi Revenant sur Wyrm Fouisseur)

Par ailleurs, il n'est pas inutile de continuer à s'entraîner à la v3 de KoW.

Avec l'ami Tharaniel on commence par une première partie sur le scénario 12 " Sel de la Terre" où 7 objectifs sont disséminés sur la table et ils peuvent être défaussés si on a peur de les perdre.

Mon camarade sort sa liste elfe améliorée (et plutôt bien d'ailleurs !)

- Tydarion
- 1 mage
- 1 horde d'archers
- 1 horde de garde maritime
- 1 régiment de gardes du palais
- 1 régiment de cavaliers de l'orage
- 1 régiment de cavaliers de la brise argentée
- 3 scorpions

Bon il se trouve que je me suis rendu compte après coup que sa liste était à 1800 pts et les miennes à 1500... En effet la fois d'avant on avait joué à 1800 pts et je n'ai pas pensé à caler la valeur en point de la partie. Du coup ça relativise mes difficultés sur les deux parties ! ^^

Face à ma liste morts vivants (à 1500 pts du coup)

- Roi Liche
- 2 nécros
- Roi Revenant sur Wyrm Fouisseur
- Lykanis
- 2 hordes de zombies
- 1 horde de revenants
- 1 régiment de revenants montés
- 1 Régiment de spectres

Déjà je déploie assez mal puisque je suis à chaque fois opposé à une unité qui m'ennuie ou qui me bats en termes de distance de charge. J'avais abandonné le flanc gauche et mis le paquet sur le centre et la droite. Je foire à un pouce les charges (avec déferlement) de mes zombis de droite et de mes spectres. Au final, au centre et centre-droit les deux hordes de tireurs elfes appuyés par les scorpions pulvérisent les zombies. Seuls mes revenants parviennent à charger et engagent la horde d'archers. Mais le dragon accroche ma cavalerie revenante et la piétine avec l'aide des cavaliers de la brise argentée. Les balistes ébranlent mon lykanis et les cavaliers de l'orage engagent les spectres et les détruisent en deux tours (le nerf de mouvement des spectres fait que j'avais peu d'options face au mouvement des elfes).

Bref, avec des jets moyens face à des jets bien chanceux de mon adversaire je suis dans le caca... D'autant que les cavaliers de la brise argentée tombèrent sur les arrières de mes revenants à pieds, que les cavaliers de l'orage prire un objectif dans mon camp et que le dragon incinéra un de mes nécros avec son souffle.

Et finalement la charge des cavaliers légers elfes tomba à plat et  mon Roi Revenant sur serpent vient les manger de flanc alors que mes revenants passent les archers au fil de l'épée. Entre les soins du roi liche et l'absorption de vie les revenants furent quasiment intacte. Le roi sur serpent contesta l'objectif central au dragon tout en restant hors de sa vue. De dépit et en ayant échoué à incinérer mon roi liche, le reptile vola vers la gauche pour prendre un objectif et tente une charge de la horde de gardes maritime pour tuer mon roi sur Wyrm qui échoua. La charge victorieuse de mes revenant contre le mage elfes et qui me permet de manger un scorpion dans la foulée me permet de contrôler un autre objectif et d'arracher l'égalité au forceps.

Mauvais départ...

Les revenants montés se font prendre de flanc par les cavaliers de la brise argentée et bientôt par le dragon

Seuls les revenants parviennent à destination

Lykanis, Zombis et Revenants montés sont détruits mais le roi revenant intervient à temps pour rétablir l'équilibre

Les revenants pousse leur avantage contre le mage elfe

Le roi Liche tourne le dragon en bourrique

la charge des gardes maritime ne parvient pas à venir à bout du roi revenant qui aura vraiment sauvé son armée.
Après réflexion il me semble que les zombis ont subit un gros nerf en se faisant passer leur def à 2+. Au début je me suis dit "bof ça change pas grand chose" mais en fait si. Les tirs et attaques sans bonus sont létales et les hordes volent plus vite qu'avant. Pour 15 pts de plus, je pense vraiment maintenant que le squelette est meilleur.

La seconde partie va opposer la même liste d'elfe à mes gobelins :

- Maj gobelin
- Drapeur
- Troll Cogneur
- 2 hordes de lanciers gobelins
- 1 horde de trolls
- 2 lance-grosses pierres
- 1 Eventreur
- 2 régiments de squigs
- 1 troupe de fouineurs sur sac à puces

Le scénario est cette fois le 1, "Pillage" avec 7 objectifs, finalement le même qu'avant, sauf qu'on n'a pas la possibilité de les défausser.

Je garde mon centre à l'abri d'une colline et j'avance ma droite derrière une forêt.
A gauche, mes gobelins résistent bien aux cavaliers légers elfes.

Les cavaliers de l'orage tentent la charge contre les trolls et se foirent, ce qui me permet de les démolir en les prenant en sandwich. Je tente alors de profiter de l'élan mais le tir adverse pulvérise mes squigs et seuls mes trolls parviennent à engager les gardes maritimes.

Le dragons arrive pour enrayer mon attaque et échoue à dérouter les lanciers gobelins de flanc grâce à la présence motivante de leur chef. Du coup les lanciers se désengagent pour laisser le cogneur et l'éventreur prendre le dragon de flanc. Au final je détruit enfin le dragon mais le reste de mon armée est en grosse difficulté.

Les cavaliers légers elfes débordent mes fouineurs et attaquent mes machines de guerre, les gardes du palais remportent leur duel au centre contre mes lanciers et mes trolls subissent des tris croisés fatals. Je n'ai donc plus des masses d'unités à opposer. Je tente de conserver l'objectif de ma droite avec l'éventreur que Tharaniel ne parvient pas à détruire. Mais le reste de mes survivants n'est pas en position d'en prendre un autre tandis que les gardes du palais prennent celui situé sur ma gauche dans le cimetière et que les archers elfes campent toujours celui du marais. Au final c'est une défaite pour moi, Tharaniel l'emporte 2 à 1. Bravo à lui.

Les armées se font face

Le dragon se fait prendre en embuscade

Le centre elfe tient le choc et fait le ménage devant lui






samedi 11 janvier 2020

Kings of War : Roi Revenant sur Wyrm Fouisseur

Et voilà le second de mes cadeaux de noël qui est enfin peint, le magnifique (et bien dégueulasse) Roi Revenant sur Wyrm Fouisseur.

Je suis assez satisfait du résultat.





jeudi 9 janvier 2020

D&D5 : Campagne Le Butin de la Reine des Dragons (Hoard of the Dragon Queen) Récit n°8


Compte rendu N°8 – partie du 4 janvier 2020

Personnages :
     Nell (Nicolas - Walkelsass) : Magicienne Demi-elfe en quête de pouvoir
  Regan (Olivier), Druide Gnome sarcastique et à la voix aigue qui aime les animaux au point de refuser de les tuer même quand ils le mordent…
  Armont de Hauterives (Jérémie) : Barde Humain, enquête sur un culte malfaisant qui enlève des enfants, éloigné d’Arabel pour sa propre sécurité, c’est à la fois un artiste et un enquêteur qui ne supporte pas l’injustice.
  Falkriss (Gilles) : Roublarde Humaine, criminelle recherchée à Amn, elle a été forcée de quitter le pays entraînant le reste du groupe avec elle. Avide de richesses.
  Halexia (Syvain) : jeune rôdeuse, élevée par des loups qui apprécie l'aventure.
  Lianna Lancedragon (Frank) : jeune paladine en quête de justice et avide de faire ses preuves pour le triomphe du bien.


Voyage Voyage

La caravane quitte la Porte de Baldur et nos amis s’efforcent de maintenir leur couverture.
Seul garde de sa caravane Armont fut particulièrement mis à contribution par son exigeante patronne Elfe, Edhelri. Elle lui présenta ses marchandises ainsi que sa servante Shala. Armont engagea la conversation avec cette dernière. C’est une femme d’un âge avancé qui lui raconta avoir été esclave à Calimshan avant qu’Edhelri ne la rachète et ne la libère. Espiègle et avec un grand sens de l’humour, le barde s’entend rapidement bien avec elle.

Du côté de Nell, ce fut un peu plus compliqué, puisque son patron est du genre… « Familier ».

-          « bordel de putain de cul, ce voyage va être long, il me faut une bière » s’exclama Ackeryn. « vous pourriez m’en chercher une ma magicienne d’amour ? »

-          « désolé cela ne fait pas partie de mon contrat » répondit sèchement Nell
-          « mais ça pourrait faire l’objet d’extras. Ainsi que d’autres choses, ça ne vous dit pas ? »

-          « Euh non merci, je vais aller vérifier le chargement »

En repartant à l’arrière elle croisa son collègue Sulsdeg le Barbare qui la regarde avec un air sérieux
-          « Lui vouloir s’accoupler avec toi » dit-il simplement

Ambre et Halexia gardaient la caravane de Beyd Sechepol qui devenait à intervalles réguliers l’épicentre du convoi en raison de sa bière. Nos deux camarades avaient donc l’occasion de rencontrer les gens des autres chariots et notamment ceux des chariots suspects. Peu bavards, méfiants, ils donnaient l’impression de cacher quelque chose. L’un d’eux dévisagea notamment Armont comme s’il cherchait à se rappeler s’il l’avait déjà vu.

Lors de la pause de midi, l’ensemble des chefs marchands de la caravane s’arrêtèrent pour discuter et élièrent Ackeryn comme chef du convoi. Regan put voir le chef des chariots suspects un homme d’âge mûr et au regard sombre appelé Norios.

L’après midi se passe sans problème et le soir les chariots furent placés en demi cercle. Nos amis remarquèrent que les suspects restent isolés entre eux. Lianna tenta de les approcher mais ils lui firent bien comprendre qu’ils ne souhaitent pas parler ni accueillir de visiteurs.

Regan et son patron Samardag arrivèrent près du chariot noir d’un certain Lasfero. Ils l’avaient aperçu à la réunion du matin mais il n’avait pas prononcé un mot si ce n’est son nom. Ils furent accueillis par Orvust un jeune adolescent et garde sans expérience avec qui Regan sympathisa et qui lui révéla qu’il venait de quitter sa ferme et que Lasfero était le seul à lui avoir donné sa chance.  Nos amis entendirent alors quelqu’un chanter a capella avec une belle et forte voix de ténor. 

Tout le monde fut interloqué. Orvust sourit « ça lui arrive de temps en temps, il aime bien chanter ». Orvust laissa également entendre que le chariot et son contenu sont mieux protégés qu’on ne le croit, ce qui attisa la curiosité du gnome. Peu après Lasfero arriva de derrière son chariot et Regan et Samardag tentèrent de discuter avec lui mais le vieil homme se contentait de les fixer  étrangement en souriant cependant lorsque Regan le complimenta sur sa voix.

Le reste de la nuit se déroula sans encombre et le convoi repart le lendemain.


Rixe

 Au fil de la journée Regan fit connaissance avec Peredun un autre gnome qui semble vagabonder de ville en ville. Après lui avoir demandé de lui donner un peu de bière à la pause et de nourriture à midi, Regan comprend vite que son camarade est du genre pique assiette. Cependant Peredun lui dit en désignant le chariot de Lasfero 

« eh tu sais qu’ils ont un autre garde ? Moi j’m'y frotterai pas hé hé »

-          « ah oui ?» fit Regan intrigué

-          « Oui. Tu vois la grosse statue là-bas sur la droite à l’entrée du chariot ? Eh bien elle bouge ! J’ai essayé de m’en approcher pour voir de plus près mais elle s’est animée et m’a sauté dessus. Même qu’elle a tenté de me griffé. Heureusement juste une égratignure ! Elle est retenue par une chaine. Orvust est venu me dire de partir. "

Lianna quant à elle fit connaissance avec Sulsdeg lors de la pause en lui proposant un entrainement aux armes. Bien que de technique complètement différente, les deux combattants attirèrent vite les regards. Avec un rire sonore le barbare ouvrit les bras, clôturant la séance.

-          « toi vraiment énervante à courir partout, combattre comme une mouche ha ha ! »

-          «  eh bien chacun son style, je pourrais vous apprendre quelques trucs pour économiser votre force » répondit la paladine

-          « Da ! Toi femme intéressante au moins ! Dans mon peuple partager l’expérience est signe grande estime. Je t’aime bien, moi protéger tes arrières et toi protéger les miens »

      Les deux combattant se firent un salut de guerrier et retournèrent à leurs postes.

Le reste de la journée se passa sans problème si ce n’est une forte pluie qui tomba durant la fin de l’après midi. Alors que le soleil se couchait la température baissait et la pluie ne s’arrêta pas. Il était grand temps de trouver un abri. Heureusement les chefs de convoi avaient dit qu’ils atteindraient l’auberge des Six Blaireaux.

L’obscurité sévissait déjà que nos amis aperçurent des lueurs dans la nuit. Une grande auberge située sur le bord de la route et qui faisait déjà miroiter une nuit au chaud et un bon repas. Le convoi s’arrêta et les chefs de caravane s’avancèrent pour acheter les chambres.

Arrivé dans le hall et alors qu’ils s’apprêtèrent à réserver, l’aubergiste, embarrassé leur dit qu’il n’avait plus aucune chambre et que la salle commune avait été réservée pour un événement privé. 
Interloqués les voyageurs remarquèrent que l’auberge était vide à l’exception d’un groupe d’homme en tenue criarde qui ripaillaient et festoyait dans la salle de restauration.
« Allons c’est ridicule Metyn, ces 4 là n’ont pas besoin de tout ça s’écria Ackeryn ». La nuit est glaciale et la pluie va rendre les hommes et les chevaux malades ! » Il y a bien de la place dans la salle commune.
« Hélas non, ils l’ont réservé également » répondit l’aubergiste.
L’incompréhension faisait place à une colère qui allait crescendo. Le chef des chariots suspects que les aventuriers soupçonnaient d’être des cultistes fronçait lui aussi les sourcils
Eh bien rembourse-les et nous on se contentera de la salle commune.
« Je ne peux pas, je te dis qu’ils l’ont réservé aussi Ackeryn »
« Mais c’est ridicule, tu te rends compte ? Tu crois que je vais laisser mes chevaux tomber malade à cause de 4 nobliauds »
«  Mais c’est ainsi paysan et pour tout dire nous nous gaussons bien de la souffrance de vos bêtes et de votre embarras. Nous avons payé cette auberge et nous n’avons pas l’intention de la partager avec un groupe de traîne savates »
Ackeryn s’avança devant eux d’un pas décidé et le reste de la troupe le suivit.
« Bougre de bordel de Cul z’êtes bien malpolis. » s’écria Ackeryn excédé
Beyd reprit la parole pour tenter de négocier « voyons vous n’avez pas besoin de toute l’auberge nous vous rembourserons la chambre »
« Désolés mais ça ne nous intéresse pas, ce qui nous intéresse c’est de voir votre mine déconfite quand vous sortirez pour dormir dans la gadoue, bonne nuit messieurs. Et au cas où vous vous demanderiez nos chevaux aussi sont regardant sur qui passe la nuit à leur côté il nous a fallut donc réserver l’écurie aussi vous comprenez.»
Puis les quatre voyageurs partirent dans un rire méprisant.
Armont vit le chef des cultiste approcher la main de son épée et faire un signe de tête à ses hommes. D’autres voyageurs étaient visiblement prêts à faire de même. Mais finalement un crachat solda la question. Comme une casserole de lait sur le feu, Ackeryn avait débordé et mollarda sur le chef des nobliauds. Ces derniers cessèrent de rire et prirent un air froidement sérieux.
« Vous allez regretter cela » puis ils rabattirent leurs manteaux en arrière dévoilant des armures de métal et dégainèrent leurs armes.
Lianna eut à peine le temps de s’écrier « non arrêtez vous n’aller tout de même pas vous entretuer pour une chambre d’auberge ! »...
Que le chef des cultistes et ses hommes se jetaient sur les nobliauds.
Falkriss tira la première et blessa le noble borgne ce qui ne l’arrêta pas et Armont incarnat faisant chauffer l’armure du chef des bandits qui hurla qu’il se vengerait.
Ambre avança pour bloquer celui qui avait l’air d’un étranger du sud (sans doute un calimshite) et maniait un double cimeterre. Un troisième homme un peu efféminé avec une natte frappa d’un déluge de coups gracieux sur Ackeryn qui tentait de parer mais se retrouva vite avec une rapière dans le ventre et se désengagea. Le borgne transperça deux cultistes à la surprise générale. Le chef se cacha derrière un fauteuil et tenta de toucher Armont avec son arbalète sans succès. Ces nobliaux semblaient plus coriaces qu’ils n’en avaient l’air.
Norios le chef des cultistes engagea les borgne et le blessa mais ce dernier lui rendit la pareil.
Ambre continuait à encaisser les coups du calimshite tandis que Lianna engagea le bretteur à la natte pour couvrir la retraite d’Ackeryn et protéger son patron Samardag qui semblait dépassé par la situation. Elle blessa son adversaire et le vit soudain grimacer : Norios venait de le frapper en traître. Halexia blessa le borgne qui démoli un autre cultiste et le chef continuait de cuire sans armure en ratant son tir. Le borgne se jeta sur Halexia et la blessa sérieusement, elle se décala rapidement pour laissait une fenêtre de tir à Falkriss qui fit mouche, mais à sa grande surprise le borgne fondit aussi sur elle et lâcha un déluge de coups qui furent heureusement sans trop de gravité. Avec grâce la roublarde se désengagea d’une roulade et ajusta un nouveau tir… fatal cette fois. Lianna tenta de blesser le guerrier à la natte mais sans succès, elle fournit cependant une ouverture à Norios qui l’acheva d’une dague dans la gorge. Le chef cultise finit par trépasser dans son armure brûlante et Ambre vint enfin à bout du calimshite.
L’aubergiste était épouvanté. Lianna soigna Ackeryn et les cultistes sortirent leurs morts et blessés. Et Beyd tenta d’arranger les choses avec l’aubergiste, lui proposant de le dédommager pour la casse.
Au final tout le monde allait pouvoir dormir au chaud. Pendant le combat Regan avait fait un petit tour dans un chariot suspect métamorphosé en chat noir. Un empilement de caisses fermées et clouées est tout ce qu’il trouva. Les seuls contenants non fermés comportaient des pièces d’équipements courantes.
En restant à côté du chariot pendant un moment il surprit des  bribes de conversation laissant à entendre qu’il s’agissait bien de cultistes mais qu’ils avaient ordre de ne pas parler de leurs activités même entre eux, de peur d’être espionnés.



Les champs des Morts

Le lendemain la journée se passa sans encombre. Armont tenta d’aborder la femme à la peau verte et parvint à sympathiser avec elle et elle l’invita à partager son repas du soir. Ils discutèrent de choses et d’autres puis en vinrent à un point un peu pus personnel. Imsa, c’était son nom se rendait à Eauprofonde pour une affaire importante et elle prévoyait d’y rester un moment.

La journée suivante fut également sans problème mais tout le monde était à cran. En fin d’après midi le convoi atteindrait le champ des Morts, une zone très dangereuse peuplée d’abominations mortes vivantes et de tribus humanoïdes hostiles. 

Lorsque le convoi atteignit enfin la zone de landes désertiques et vallonnées des Champs des Morts  la tension monta encore. Le repas du soir ne fut pas aussi chaleureux que d’habitude. La consigne du conseil était de ne pas faire de feu, tout au plus des bougies ou des lanternes sourdes. On disait que la lumière attirait les habitants des landes.  

Regan se dit qu’au moins il n’avait pas été importuné par son collègue gnome pique assiette. Falkriss, quant à elle, tenta de profiter d l’obscurité pour s’introduire dans le campement des cultistes mais fut repérée et « amicalement » sommée de repartir d’où elle venait.

Lianna et Halexia se firent tout de même une partie de chasse à la lueur de la pleine lune et revinrent avec un bon lièvre.

La nuit passée sur le qui-vive fut sans histoire.  Le lendemain la caravane continua son chemin et alors que les aventuriers se dirent qu’il ne se passerait rien de particulier, des cris se firent entendre à l’avant du convoi. 

Les aventuriers se proposèrent pour aller en éclaireurs et ils découvrirent un chariot accidenté, les chevaux morts avec ses occupants réfugiés dessous derrière des barricades de fortunes. Ils étaient encerclés par une troupe de hobgobelins qui en faisaient le siège.

Désappointés par l’arrivée des renforts inattendus, les hobgobelins se répartissent : un groupe continue de harceler le chariot et le second tire sur les aventuriers. Nell les accueille par une tempête de rayons ardents mais qui ne fait pas grand-chose, en retour elle récolte une flèche douloureuse. 

De même pour Halexia qui riposte et tue un hobgobelin. Regan déploie une lumière ardente qui aveugle l’avant-garde des humanoïdes. Armont y ajoute une lueur féerique qui permet à Regan, transformée et à Lianna de venir à bout de deux ennemis.

Pendant ce temps deux gardes du chariot venait de succomber à des flèches et le commandant hobgobelin engagea l’ours Regan et le frappa vicieusement. Nell continua à tirer des rayons ardents qui cette foi incinérèrent un hobgobelin. Profitant de l’ouverture, Ambre fonça telle une boule dans un jeu de quille, dans le pack de hobgobelin et en tua un avant d’achever un autre d’un revers de son arme et d’engager le troisième. Un archer blessa à nouveau Halexia qui se vengea à nouveau en le tuant net.

Lianna engagea le capitaine hobgobelin et le blessa sérieusement. Le chef de caravane sortit alors de son abri et tenta de frapper la créature de dos avec une casserole. Sans effet évidemment. Lianna lui hurla de retourner à l’abri.

Le combat tourna en faveur des aventuriers. Lianna abattit le capitaine hobgobelin et Nell et Ambre, toujours avec le soutien de la colonne de lumière de Regan et des lueurs féerique d’Armont achevèrent les derniers humanoïdes.

Le marchand se présenta comme Tibère, marchant d’ustensiles de cuisine. Il voulait absolument être à Eauprofonde pour la foire et est donc partie avant la constitution de la caravane. Pari perdant apparemment. Ackeryn l’interpella « bougre de putain de couille de cul Tibère ! Je t’avais dit de ne pas partir seul. »  Le reste du convoi arriva juste derrière.

Tibère tenta de racheter des chevaux aux cultistes et fut envoyé promener sèchement. Il fit le tour de la caravane et fini par trouver deux chevaux finalement. Du coup, Tibère intégra le convoi.

dimanche 5 janvier 2020

Bushido : Travaux de la semaine (3)

On continue avec des renforts (oui je sais, je suis faible, j'ai encore acheté des figs...)

Tout d'abord pour la vague sauvage qui est un peu le parent pauvre de mon pool de figurines, deux Kaihei et l'Oni Onyomi :


Et pour le temple de Ro-Kan, deux Kamis mineurs du Feu


samedi 4 janvier 2020

Bushido : Rapport de bataille

Une petite visite de Nicolas a été l'occasion de faire une initiation et de continuer à pratiquer Risen Sun. Pour le coup nous avons pu enchaîner trois escarmouches car les jets de dés de mon camarade étaient si catastrophiques que les parties étaient pliées après 3 ou 4 tours.

La première partie opposait le temple de Ro-Kan à la Descension Tengu sur les scénario avec les 6 sites d'idoles et les jetons de prières. La partie est assez tactique mais le choix de Nico de mettre Koji et son pack en attaque de flanc me permet de rusher les objectifs et d'assurer le point de victoire du tour 2. Maître Ekusa neutralise Jirobo et Maître Po engage mon guerrier tribal qui se montrera héroïque durant toute la partie. le pack de Koji tente une triple attaque sur Jirobo. Mal leur en prend puisque avec 2 singes étourdis la meute se fait massacrer par le grand oiseau.


Hotaru Charge Sanjakubo pour l'empêcher d'utiliser à nouveau sa malédiction mais il survit à 1 point de vie et immédiatement Ryuhobo débarque pour lui remettre tous ses points de vie

Koji , privé de son pack tente de rusher l'une des idoles des Tengu pour y prier, mais ce faisant, il tourne le dos à Tarobo qui l'achève d'une flèche.


Et pendant ce temps à la surprise générale malgré 4 dés en attaque Po échoue à tuer le guerrier tribal qui d'un 6 avec son dé d'attaque l'envoie ad patres en retour.

Au final le map control des Tengus est total et Ryuhobo et le second guerrier tribal prie à une des idoles de mon adversaire. je remporte la partie largement.

La seconde partie oppose le temple, toujours sous les ordres de Nicolas au Culte de Yurei. Scénario avec les trois idoles au centre. Lors du samedi Bushido de la semaine dernière nous avons pu observer que Yurei semblait très fort. J'ai pu le constater de visu car mon adversaire n'a absolument rien pu faire.

Les moines avancent vers le centre.


tandis que la paire de zombis, Kato et Ikyrio marchent vers l'ennemi.

Et que les nuées de rats se déploient sur toute la table. 

Kenko subit le regard fatal d'Ikiryo et fait un AVC. C'est déjà mal parti pour les moines

Fin du tour 2 Gendo se téléporte à la place d'une nuée et tourne l'idole isolée.

Au centre Yumi fait de son mieux pour arrêter les zombis mais ces derniers se relèvent. Atsuko vient à son aide et Maître Ekusa neutralise Kato. Malgré cela la marionnette prend le contrôle de Yumi. Aie ! Heureusement Atsuko retire 2 marqueurs contrôle sur 3. Le paysan en est quitte pour se prendre un pain de la moine qui le met à terre avant qu'elle ne reprenne ses esprits. Malheureusement pour le courageux Atsuko les nuées de rats se jettent sur lui et le trucident.

Yumi encaisse un second regard fatal et se retrouve à gérer deux zombis quand Gendo apparaît à nouveau et tourne l'idole dans le sens du Culte. Les rats s'abattent sur Maître Ekusa et à la surprise générale le massacrent copieusement.
Je confirme Yurei c'est vraiment fort... Entre le regard de la Geisha qui fait ultra mal et le nécro qui contrôle, relève les zombis et en fait popper de nouveaux c'est vraiment le cauchemar. L'homme rat apporte ici un map control des plus utiles.

Aller dernière partie. Même scénario. Cette fois Nicolas a voulu tester la Vague Sauvage et il m'a sorti une liste avec 2 onis : Zuba et Onyomi et 2 Kaihei. En face je jouais le starter du clan Minimoto prêté par mon frérot. Étonnamment je me retrouve en supériorité numérique avec le clan de l'ours ce qui est une première et en supériorité tactique puisque seul ses deux onis pourront jouer les objectifs.

Les onis s'avancent un sur chaque flanc tandis que je forme deux groupes : Yuji et Hauru au centre et les ashigarus sur le flanc droit.

Les ashigarus se préparent au combat contre Onyomi

Zuba se prépare à contrôler les objectifs du centre et de la gauche.

Yuji et Hauru s'avancent face à lui.

Onyomi court vers l'objectif et attaque Yoshinobu mais ce dernier tient le coup avec seulement 3 points de vie.

Yujin tourne l'idole centrale et démolit un Kaihei qui tentait de l'engager. Puis il encaisse la charge de Zuba.

Yoshinobu reçoit le renfort d'Aya et de Raiko.

La supériorité numérique fait son effet et l'Oni fini par succomber sous les coups de tetsubo et les jets de dés catastrophiques de Nicolas. 
Avec Zuba engagé dans un duel serré contre Yuji (qui fait plus que de se défendre d'ailleurs) et seul à même de tourner les objectifs, la Vague sauvage est condamnée. Hauru se déplace vers l'objectif de gauche et les ashigarus contrôlent celui de droite. Le point de victoire revient au clan de l'Ours et nous décidons d'arrêter là la partie.

vendredi 3 janvier 2020

Bushido : Starter Préfecture de Ryu et Maître Po

Petite commande fraternelle cette fois-ci. Mon frérot jouant également à Bushido il a décidé de se lancer dans le clan Minimoto (Clan de l'ours). Par la suite il a acheté un starter de la préfecture de Ryu (clan du dragon) et comme il n'a pas trop de temps pour peindre, je lui ai proposé de peindre son starter (j'avais déjà peint celui des minimoto et il était satisfait). il m'a juste demandé de peindre Hiro Takashi en Rouge pour qu'il se voit ^^

Voilà le résultat :








A côté de ça j'en ai profité pour peindre l'un des cadeaux de mon frère : Maître Po





Kings of War : Horde de squelettes

Suite à la dernière partie j'ai trouvé les zombies vraiment trop mous. La def 2+ les ruine complètement contre les arcs et les touches d...