Bienvenue voyageur sur ce blog qui a pour but de partager mes passions : le wargame (historique et fantastique), les jeux d'escarmouches et les jeux de rôle.

jeudi 31 octobre 2019

D&D5 : Campagne Le Butin de la Reine des Dragons (Hoard of the Dragon Queen) Récit n°4

Le Butin de la Reine des Dragons
Compte rendu N°4 – partie du 16 mars 2019

Personnages :
Nell (Nicolas) : Magicienne Demi-elfe en quête de pouvoir

Regan (John), Druide Gnome sarcastique et à la voix aigue qui aime les animaux au point de refuser de les tuer même quand ils le mordent…

Armont de Hauterives (Jérémie) : Barde Humain, enquête sur un culte malfaisant qui enlève des enfants, éloigné d’Arabel pour sa propre sécurité, c’est à la fois un artiste et un enquêteur qui ne supporte pas l’injustice.

Falkriss (Gilles) : Roublarde Humaine, criminelle recherchée à Amn, elle a été forcée de quitter le pays entraînant le reste du groupe avec elle. Avide de richesses.

Halexia (Sylvain) : jeune rôdeuse, élevée par des loups qui apprécie l'aventure.

Lianna Lancedragon (Frank) : jeune paladine en quête de justice et avide de faire ses preuves dans la triomphe du bien.


Le combat contre Mondath

Après s’être remis de la contre attaque ennemie, nos aventuriers décidèrent de poursuivre par le même chemin que les cultistes avaient emprunté. Armont s’avança discrètement et repéra deux boyaux étroits donnant l’une sur une salle plongée dans l’obscurité à l’ouest et l’autre dans une salle éclairée au sud.

Rejoint par le reste du groupe et sachant pertinemment qu’ils sont désormais attendus, nos amis sont méfiants. Ils décident d’explorer la salle non éclairée en premier. Pendant ce temps, Falkriss pose un collet en arrière dans le boyau, au cas où… La lumière de la torche éclaire une salle rectangulaire de grande taille qui a visiblement été agrandie par la main de l’homme (ou du kobold). Elle est cependant vide, à l’exception de quelques caisses renversées, tessons de bouteille, éclats de poterie et quelques pièces de monnaie. Au fond se trouve ce qui semblait à première vue être un corps. Mais après examen, il s’avère que c’est un humain qui ronfle. Un cultiste entouré de bouteilles vides est visiblement en train de cuver.

Liana lui donne un bon coup de pied pour le réveiller mais visiblement il en faudra plus (après tout, il n’est même pas venu prêter main forte à ses compagnons). Elle insiste donc et parvient à le faire sortir de sa torpeur,  mais tout juste.

« Gnééé ?! C’est d’jà l’heure… ?.........(burp)…….. Rhooo . Vous êtes qui Madame ? »

«  il est temps de te réveiller on a des questions à te poser »

«  Hein ?! Revnez plus tard je suis pas très bien là… »

Une bonne gifle lui arrache un hoquet de douleur tandis qu’Halexia et Armont le ligotent

« du bondage ?! Z’êtes jolie m’dame mais c’pas trop mon délire. »

Agacée Liana lui met encore une paire de claques « mais tu vas te réveiller oui ? »

Pendant ce temps, minutieusement et sans prêter attention à l’interrogatoire Falkriss ramassait toutes les pièces qui traînent au sol de la pièce.

Prenant son ton habituel Armont tâcha de faire parler le prisonnier, mais visiblement ce dernier ne compris pas les subtilités

« écoutez nous vous serions obligés pour votre sécurité de nous indiquer la configuration des lieux et le nombre de gens dans ce lieu »

Un silence se fit tandis que le prisonnier à moitié groggy tentait de comprendre la question en adoptant un air bovin. Il lâcha finalement :

« Vous v’lez la con-quoi ? »

Liana regarda Armont l’air de dire

« tu crois vraiment qu’il est en état de comprendre des phrases aux formulations ampoulées ? ».

Excédée elle prend le relais en secouant l’ivrogne et en hurlant

 « c’qu’on veut c’est qu’tu nous dises combien y a d’gardes ok ? » « Combien vous êtes ici ?!!!!! »

Enfin à peut près conscient il parvient avec difficulté à livrer quelques informations précieuses. La caverne abrite environs 25 à 30 humains dont Frulah et Langdedrosa. Il y a également de nombreux kobolds.

Liana  remercie le soulard et l’assomme, le renvoyant aux bras de Morphée.

Le groupe poursuivit son exploration avec vigilance et entra dans la pièce éclairée qui était visiblement le casernement des gardes : des lits, des tables, des râteliers d’armes. Il y avait même une partie de carte en cours (et que nos héros ont interrompu alors qu’un illustre anonyme allait rafler 20 PO avec son carré d’as… Dommage pour lui !). Evidemment, par cruel réflexe, Falkriss fit main basse sur l’or ainsi que sur une dague de belle facture avec marqué « Kitty » sur la lame.

Après une fouille de la pièce Armont et Liana s’avancèrent dans le tunnel suivant qui ouvrait sur une salle assez sombre avec une source de lumière faible mais qu’ils ne voyaient pas entièrement. Falkriss s’approcha très discrètement de l’entrée et remarqua rapidement des éléments inquiétants. Il y avait 3 tables dans la moitié la plus éloignée de la pièce. L’une au centre avec une bougie, les deux autres renversées de part et d’autre ainsi qu’un immense miroir sur pied formant une sorte de barricade de fortune. On les attendait.

La roublarde en informa le reste du groupe qui choisit un assaut rapide. Armont lança une lumière féérique qui mit en lumière la présence de trois personnes embusquées, plus rapide, Flakriss fit une roulade mais rata complètement son tir. Regan en revanche fonça en se transformant en ours sanguinaire et boxa le premier garde derrière la table nord lui mordant violemment la jambe et le faisant tomber. Liana engagea les deux autres, un cultiste, et un garde étrange avec un énorme bouclier. La paladine donna un coup de pied dans le mirroir le faisant tomber et enlevant le couvert du cultiste qui prit une flèche d’Halexia. L’homme tenta de frapper la paladine sans succès et cette dernière embrocha le malheureux cultiste. Ce que Liana ignorait c’est que la casse du miroir entraînerait 7 rounds de malheur contre le garde restant.

L’assaut portait ses fruits mais rapidement d’autres ennemis embusqués surgirent de la pièce au nord et engagèrent les PJs. Ils furent suivit pas une femme en robe pourpre portant une hallebarde qui la désignait comme la dénommée Frulah. Elle lança un sortilège sur Falkriss qui sentit ses membres se raidir, mais elle lutta mentalement et évita la paralysie. Dans la foulée elle massacra un cultiste avant d’en achever un autre avec l’aide d’Halexia.

Halexia lança une grelle d’épine qui tua un cultiste et en blessa trois autre, tandis que Nell bombardait les autres de sorts.

Liana frappa le garde mais ses coups rebondirent sur son bouclier « TONNNND ! » résonna. « Hum, il a l’air plus coriace celui-là » se dit-elle. Là elle entendit un murmure « et je PIQUE le sanglier ! » puis, la lance surgit de derrière le bouclier si rapidement que la jeune femme ne put l’esquiver et subit une douloureuse blessure. Et ce n’allait pas être la dernière ! Pendant un temps interminable les coups de la paladine ricochèrent sur le bouclier de ce soldat qui à chaque fois déjouait sa garde en retour d’un coup de lance acérée. Ruisselante de sang après de multiples blessures, Liana était en mauvaise posture à tel point que Nell dû venir la soigner in extremis avant qu’elle ne subisse à nouveau une blessure fatale.

Pendant ce temps Frulah lança un second sort qui commanda à Regan et à Armont de quitter le combat ce qui permit aux cultistes de blesser le druide au passage. La situation devenait critique. Falkriss, déchaînée abatti encore un cultiste et eu juste le temps de voir que Frulah s’était avancée dans la pièce et tentait à nouveau de la paralyser. A nouveau la voleuse rassembla ses esprits et résista. Malgré le fait qu’elle avait déjà été blessée contre les cultistes, elle se dit qu’elle n’avait pas le choix et se jeta contre la porteuse de pourpre pour l’engager au corps à corps.

Armont et Regan revinrent au combat juste à temps. Frulah avait pris sa hallebarde et blessé gravement Falkriss qui était sur le fil du rasoir, la voleur frappa avec « Kitty »  et blessa en retour la chef du culte qui fut également mordue par Regan . Liana tenta de la convaincre de se rendre mais cette dernière n’était pas disposée à se laisser capturer, tandis qu’elle tentait de discuter, le garde la blessa, encore, d’un coup de lance.

Frulah frappa et Falkriss esquiva miraculeusement son attaque et la blessa à nouveau avant que Regan ne la broie avec sa machoire la mettant définitivement hors de combat. Regan se tourna alors vers le garde et parvint enfin à le blesser. Liana vit encore une fois ses coups s’écraser sur le bouclier. Le loup d’Halexia qui venait de se porter au contact prit évidemment un coup critique de lance qui le mit au sol directement. Ce garde était décidément un dur à cuir. Regan parvint à nouveau à trouver l’ouverture ce qui permit ENFIN à la paladine d’achever son adversaire.

 « Torm me pardonne » pensa Liana « mais je crois que j’y ai pris du plaisir »

Le mystérieux soldat s’effondra dans un souffle « le sanglier… oui… »

La fouille de la pièce permit à nos aventuriers de faire une découverte précieuse : une carte des Arpents Verts avec la localisation des cités pillées et la direction des marchandises : la cité de Beregost, puis le Nord. Ils apprennent également via une note de Frulah, que l’Oratrice Draconique Rezmir leur a laissé quelques trésors ici. Une fouille de la chambre de la porteuse de pourpre permet de découvrir une robe de cérémonie stylisée, un masque et une clé.

Alors que tout le monde fouillait un élément de la pièce, Nell qui était à la recherche d’un passage secret senti tout à coup le sol se dérober sous ses pieds. En effet sous le tapis un trou était dissimulé et la magicienne tomba. Elle battit des mains paniquée et parvint in extremis à se rattraper à ce qui semblait être une échelle de corde. Elle réalisa qu’elle venait d’échapper à une mort certaine : 9 mètres en dessous, elle se serait écrasée sur le sol d’une nouvelle caverne dont elle ne discernait pas les contours mais qui semblait cependant refléter une faible lumière…

mercredi 30 octobre 2019

Kings of War : La v3 est arrivée !

J’ai enfin reçu mon exemplaire de la v3 en anglais. Déjà c’est un sacré pavé : 400 pages !
Il est beau, j’adore la couverture et le design des pages est sympa. Les illustrations sont de qualités variables mais globalement bien et on sent vraiment un véritable effort de la part de l’éditeur. Les règles ne font qu’une petite cinquantaine de pages sur le total et le reste est consacré au background et aux listes d’armée (14).



Pour ce qui est des règles :

1) Les unités

Premier changement, l’ajout de nouvelles catégories d’unités :

  • Au niveau de l’infanterie, elle est répartie entre infanterie lourde et légère puis entre infanterie de grande taille, monstrueuse et nuée
  • Au niveau de la cavalerie il y a la standard et la cavalerie de grande taille
  • Une nouvelle catégorie, les titans fait son apparition. Ils sont sur socle 75x75mm
  • Les règles de soclage ont été modifiées mais elles sont toujours très permissives donc pas trop à s’inquiéter à mon sens.
  • Au niveau des profils d’unités pas de changement si ce n’est l’introduction de « mots clés » qui auront pour but de « synergiser » avec certaines capacités


2) Mouvement : 


  • le désengagement n’est désormais plus automatique. Une unité par défaut, reste engagée sauf à lui donner spécifiquement l’ordre de se désengager.
  • La charge ne change pas, si ce n’est qu’elle se mesure désormais depuis n’importe quel point de l’unité (ce qui n’est pas un mal). 
  • Le mouvement de mise au contact est également le même. A noter qu’il est précisé que si le mouvement de glissement en face à face passe un terrain difficile, la charge sera gênée.

3) Terrain : 

la colline octroie désormais charge fracassante (1) si on charge une unité qui n’est pas dessus (bonus non octroyé aux volants cependant) Avoir le leader d’unité sur la colline permet d’ignorer cette dernière pour le tir.

4) Tir : a priori pas de changements

5) Combat : a priori pas de changements

6) Moral :
Désormais une unité qui a subis plus de dégâts que son seuil de déroute mais n’a pas dérouté passe à l’état brisé (ou dévasté ?) et divise son nombre d’attaques par deux

7) Figurine individuelle : 
Par défaut elles ont le trait « yelding » qui fait qu’ils peuvent être traversé ni bloquer les mouvements tant que l’unité termine le mouvement ailleurs que sur l’individuel

8) Règles spéciales il y a des nouveautés :

a. Auras : confèrent des bonus non cumulatifs
b. Voile de la mort : cause 1 blessure à toute unité ennemie à 6ps à la fin de la phase de mouvement.
c. Terreur : les unités à 6ps ont -1 à leur valeur de Moral
d. Duelliste :double les attaques vs individuels
e. Gelé : -1 vitesse
f. Puissant : ce trait annule « Yelding » sur les individuels
g. Radiance de vie : les amis à 6ps gagnent 1 pv  à la fin de la phase de Mouvement
h. Charge sauvage (n): ajoute n à la distance de charge


9) Composition d’armée

a. Les régiments d’infanterie monstrueuse ne débloquent plus de choix
b. Les hordes d’infanterie monstrueuse ne débloquent que 2 choix
c. A côté de ça, les restrictions du Clash of Kings (CoK) sont toujours d’actualité empêchant le spam de 3 fois le même choix d’unité à 1500-2000pts et le spam 4 à 2000+ (ces deux points limitent un peu le spam de hordes d’infanterie monstrueuses en redonnant de l’utilité à l’infanterie classique, ce qui n’est pas une mauvaise chose).
d. Les alliés font toujours 25% max. On ne peut prendre d’unités irrégulières ou limités en alliés (donc pas d’Elohi dans votre armée de nains) et chaque choix de monstre, machine, titan ou héros est unique et sans objet magique possible.

10) Objets magiques
Il y a de nombreux objets magiques nouveaux comme par exemple la corne sacrée qui augmente la portée des auras de 3 pouces ou le breuvage de folie qui donne charge sauvage (D3). D’autres ont été modifiés comme le diadème du dragon qui ne fait plus de souffle mais donne boule de feu (8)

11) Sorts 
Le tableau des sorts est plus précis. Il indique désormais quelles cibles sont éligibles pour un sort donné et s’il peut se lancer sur une cible au combat ou non.

12) Scénarios 
Il y a 12 scénarios proposés. N’ayant pas le livre du CoK je ne suis pas en mesure de dire s’ils sont nouveaux ou juste des ajouts de ceux du CoK.

13) Listes Mères et Listes Thématiques
Les listes d’armées proposées dans ce livre sont des listes « Mères » qui serviront de base à des listes plus « thématiques » qui sortiront avec le supplément « Armées de Pannithor » et permettront de jouer des variantes comme par exemple les nains libres ou les elfes sylvains. Ces listes auront accès à certaines unités de leur liste mère + des unités spécifiques à leur thématique.

14) Listes d'armée

Les listes d’armées présentes dans le livre de règle sont :

a. Basliéa
b. Nains
c. Elfes
d. Alliance du Nord
e. Forces de la Nature
f. Ogres
g. Royaume du Trident de Neritica
h. Nains abyssaux
i. Empire de poussière
j. Force des Abysses
k. Gobelins
l. Cauchemars
m. Orques
n. Morts Vivants

dimanche 27 octobre 2019

Kings Of War : parties d'initiation (suite)

Séance de perfectionnement sur Kings of War avec le jeune padawan Loris ce samedi après midi. Il a repris sa liste de la fois dernière avec son seigneur vampire sur dragon. Comme adversaire ce furent les gobelins. La première partie a été un scénario pillage. Nous avons joué en v2 car je n'ai toujours pas reçu mon bouquin v3 :/

Son dragon se jette imprudemment sur mon géant qu'il ne parvient pas à tuer. Du coup mes lanciers gobelins boostés à la mélopée du fléau l'ont chargé de flanc et détruit avec l'aide du géant.

Je pensais dès lors m'en sortir facilement. Je campais solidement l'objo de ma zone avec mes cracheurs et mes racailles, tandis que j'envoyais les trolls et leur boss contester celui de gauche.

Malheureusement les loups garous furent plus rapides et m'obligèrent à envoyer mon cogneur les bloquer.

Tandis que spectres et trolls entre def 6 drain de vie et régénération se livrèrent un combat interminable

la horde de revenants tenta de repiquer vers le centre et l'objectif du lac tenu par une de mes deux hordes de lanciers. A côté Loris envoya ses deux troupes de goules sur la droite. Honnêtement je ne pensais pas perdre l'objectif du monolithe face à une si faible opposition.

Je plaçais ma seconde horde de lanciers à proximité de l'objectif de droite (au cas où) et le géant fondit sur les revenants qui avaient déjà bouffés quelques tirs de catapultes auparavant. Mais il ne parvint pas à les faire plier et finit percé de coups d'épée ce qui permit aux revenant de venir contester l'objectif central. A côté mes archers montés détruisirent le premier pack de goules au tir, mais le second les dévora et faillit me contester l'objo lorsque ma horde de lanciers refusa de les charger de face....Trouillards de gobelins ! Heureusement mon mage parvint à les dérouter par un éclair bien placé !

les zombies tenaient un objectif tandis que la catapulte funèbre expédia un rocher sur la tête du roi gobelin qui le tua sur le coup !

le combat à gauche se poursuivait mais finalement les spectres gagnèrent contre les trolls et les déroutèrent.

sous les yeux des renforts gobelins et du mage, pas pressés de bouger de la sécurité de leur colline. 

Du coup l'objectif de gauche et celui de sa zone était pour Loris. Celui de la droite et de ma zone était pour moi. Celui du centre était contesté. Ce fut donc un match nul !

On se fait donc la revanche avec les mêmes listes et on tire le scénario Invasion cette fois.

Les Morts vivants : la plupart des unités rapides sont sur la gauche au fond.

Les gobelins : mes unités les plus fortes, (à l'exception du géant) sont  à droite. Son dragon va une fois encore s'encastrer sur mon géant mais cette fois-ci il survit à la charge de flanc des lanciers, parce que mon mage a loupé le sort de Mélopée du fléau. Du coup, au tour suivant, les spectres chargent le géant de flanc et, avec l'aide du dragon, le démolissent. Mais le seigneur vampire sur dragon ne profitera pas longtemps de sa victoire, mes gobelins surmontent leur peur et font une charge suicide au milieu du dispositif ennemi et empalent le dragon avec leur pitites lances !...... Avant de se faire démembrer par les spectres et les loups garous sur leurs flancs. Morts en braves. Leur chef, lui s'est carapaté vers l'aile droite sans attendre !

le roi liche fait avancer son infanterie sur la droite

la mienne avance sous les braillements du roi gobelins sur son char. Les deux infanteries se rentrent dedans au centre. Le combat est assez équilibré car les deux hordes mortes vivantes sont gênées par la forêt et le Cairn. le roi gobelin rentre au combat en personne puis est épaulé par les racailles. Mais finalement revenants et zombis sont trop résistants notamment grâce aux soins du roi liche et finalement les morts vivants détruisent les lanciers et le roi gobelin avant que mes trolls qui les prenaient à revers par la droite ne puissent intervenir.

Du coup, les racailles toutes seules finissent par se faire étriper également.

A droite c'est la fête : le mage commandant en fuite est poursuivi et dévoré par les loups garous.

tandis que les spectres détruisent mon artillerie (par ailleurs inefficace)


a gauche, les deux troupes de goules n'ont rien eu à faire et ont passé une partie tranquille.
Bref grosse victoire pour Loris sur cette seconde partie puisqu'il a quasiment toute son armée dans ma zone et il ne me restait que le troll cogneur dans la sienne !

samedi 19 octobre 2019

D&D5 : Campagne Le Butin de la Reine des Dragons (Hoard of the Dragon Queen) Récit n°3

Le Butin de la Reine des Dragons
Compte rendu N°3 – partie du 10 novembre 2018

Personnages :
Nell (Luc) : Magicienne Demi-elfe en quête de pouvoir

Regan (Olivier), Druide Gnome sarcastique et à la voix aigue qui aime les animaux au point de refuser de les tuer même quand ils le mordent…

Armont de Hauterives (Jérémie) : Barde Humain, enquête sur un culte malfaisant qui enlève des enfants, éloigné d’Arabel pour sa propre sécurité, c’est à la fois un artiste et un enquêteur qui ne supporte pas l’injustice.

Falkriss (Gilles) : Roublarde Humaine, criminelle recherchée à Amn, elle a été forcée de quitter le pays entraînant le reste du groupe avec elle. Avide de richesses.

Halexia (Cyndie) : jeune rôdeuse, élevée par des loups qui apprécie l'aventure.

Lianna Lancedragon (Frank) : jeune paladine en quête de justice et avide de faire ses preuves dans la triomphe du bien.


L’arrivée au camp

Nos aventuriers se mirent en route en suivant les traces de l’armée en campagne. Le terrain montait progressivement jusqu’à atteindre un défilé escarpé que nos héros identifièrent immédiatement comme un site d’embuscade idéal. Cependant, confiant en leurs déguisements ils avancèrent sans peur et Haleixia repéra effectivement du mouvement des deux côtés du passage, en hauteur. Rapidement ils arrivèrent devant une barricade où un mot de passe leur fut demandé. Un guerrier d’apparence très expérimenté les jaugea et discuta un moment avec eux. Visiblement satisfait par leurs réponses, il les autorisa à continuer.

Une fois sortis du défilé, les PJs montèrent un plateau rocheux qui descendit ensuite en pente douce dans le soleil couchant vers un creux dans la montagne en forme de fer à cheval, où le campement était situé.

Toute l’armée s’y trouvait : hommes et Kobold montaient leurs tentes, tandis que des groupes clairsemés de traînards entraient sans faire l’objet de la moindre surveillance particulière. Le laxisme de la sécurité encouragea nos héros à rentrer dans le camp comme si de rien n’était. Ils remarquèrent que la première tour de guet était remplie de sentinelles kobolds et se situait à l’entrée du creux, tandis que la seconde était en haut de la falaise, au fond, avec des humains dessus.

Nos aventuriers décidèrent de se rapprocher des cultistes pour poser leurs tentes…. A l’exception de Regan qui décida d’aller discuter avec des mercenaires. Haleixia, Falkriss et Nell après avoir posé leurs tentes firent un tour de la zone avec Lianna. La partie gauche du creux était occupée par les kobolds tandis que la droite était occupée par des bandes de mercenaires humains, plus loin les cultistes et enfin des tentes plus grandes qui devaient être celles des dirigeants. La pente autour du creux n’était pas une falaise mais elle était assez escarpée pour nécessiter une certaine prudence si on voulait l’escalader. Lianna repéra une zone contenant de grands poteaux de bois avec quelques prisonniers enchaînés. A proximité d’autres prisonniers travaillaient sous la surveillance et les coups de fouet d’un grand individu vêtu d’une cagoule et de son assistant maigre édenté et au regard malsain.

Nell discuta avec des cultistes et apprit que la grotte s’appelait « la nurserie » et que l’oratrice draconique Rezmir y élevait des dragons. Un groupe de kobolds et de soldats d’élite était affecté à cette couveuse et personne d’autre n’y était autorisé. Il en était de même des pavillons des porteurs de pourpres qui étaient sévèrement gardés.

Falkriss repéra au milieu des piquets un demi-elfe amaigri pouvant correspondre à la description de Lorsin et en fit part à ses compagnons.

Les mercenaires
   
- « et là tu vois j’ai évité son attaque et pendant qu’il était déséquilibré j’ai fait voler mon épée en la retournant et je l’ai planté dans son dos ! »

- « c’est trop génial tu pourrais me montrer en vrai ? » fit Regan au mercenaire en prenant un air faussement fasciné.

Trop heureux, le poseur s’exécuta… et tomba de son tabouret.

- « oui enfin là je ne suis pas en forme mais tu vois l’idée quoi. D’ailleurs t’es qui toi ? »

Regan se présenta et discuta un moment avec lui pour gagner sa confiance. Il lui fit même un tour de magie pour faire pousser une graine dans sa main.

« Wouah ! T’es fort, nous on n’a pas de lanceur de sort, ça te dirait de rejoindre les Blaireaux de l’apocalypse ? On a combattu contre Sythilis à Amn… bon ça s’est pas très bien passé. Et puis au château de Kordûr, bon ça s’est pas bien passé non plus, mais au moins la moitié d’entre nous a survécu et on est devenu une bande très respectée depuis, ouais M’sieur ! Moi je suis Bobby, je suis le second de Renfer ! »

« Pourquoi pas oui, tu vois, j’en ai marre du culte, je veux être vraiment payé ! » répondit le gnome.

Regan signa donc un contrat chez les Blaireaux et reçu un magnifique chapeau fait avec la tête d’un blaireau. Il se fit présenter Renfer un guerrier visiblement redoutable mais avec une cervelle de moineau qui laissait toute la paperasse à Bobby, pas bien plus futé non plus. Les blaireaux étaient une bande de mercenaires parmi de nombreuses autres dans le camp. Il y avait les Ours bleus, les Chatons de l’enfer (une bande entièrement composée de femmes) et les Sabres de feu une troupe plus expérimentée qui méprisait les autres. Il y en avait d’autres encore, ainsi que des combattants en freelance.

Autour d’une chopine, Regan appris que des prisonniers avaient été capturés et mis au travail forcé, l’un d’eux, un demi-elfe, était précieux pour Rezmir, la chef de l’armée qui l’avait torturé et mis au pain sec et à l’eau pour briser sa résistance. Ils indiquèrent également que le bourreau et son assistant ne se privaient pas pour profiter des charmes des prisonnières en cachette. Rezmir était secondé de Frula et en dessous de celle-ci de Langdedrosa. L’armée avait effectué plusieurs attaques. Selon les mercenaires, il y avait de bonnes chances pour qu’Havrevert soit la dernière de la campagne de l’année et que la paye arrive. Regan tenta d’instiller le doute en postulant que l’objectif de butin pour Tiamat pouvait signifier que le culte allait doubler les mercenaires. Enfin il constata que Bobby avait un faible pour quelques guerrières de chatons de l’enfer.

Les Kobolds

Armont quant à lui s’était risqué dans la zone des kobolds et se retrouva rapidement encerclé de petits humanoïdes au regard mauvais, couteaux sortis et face à un chamane trop affable pour être honnête. Il tenta de négocier avec sa prose habituelle mais les kobolds qui hésitaient visiblement entre lui jouer un tour et le tuer le forcèrent à s’asseoir à leur table. Ils lui mirent sous le nez un affreux bout de viande à moitié faisandé.

«  Oh mais c’est… c’est gentil. Fallait pas….c’est quoi comme viande ?»

 pour toute réponse les kobolds sourirent de toutes leur dents.

Armont se décomposait « c’est quel animal ?»

 toujours les mêmes sourires avec quelques gloussements

« ah oui… C’est pas animal c’est ça ? C’est une personne ? » les sourires s’élargirent.

« très malpoli refuser cuissot de l’amitié » dit le chamane en jubilant. Armont était coincé, il rassembla ses forces pour réprimer un haut le cœur et croqua dedans. Satisfaits, les kobolds lui tendirent une bouteille

« maintenant trinquer à la pisse de dragons ! » Armont était blanc comme un linge

« c’est juste un nom c’est… Oui ok c’est vraiment ça hein ?» toujours les sourires vicieux.

Le barde jeta sa tête en arrière et bu. C’était infect … et terriblement fort sa gorge était en feu et il voyait le monde en vert trouble désormais. C’est à peine s’il réagit encore quand on lui amena le dessert :
« Litchis » disait le chamane. En y réfléchissant malgré le brouillard ça ressemblait à des yeux mais il n’était plus à ça près.

Impressionnés, les Kobolds lui firent des vivats de félicitations et il put sortir de leur camp sous les quolibets mais au moins entier….

Le repas

Alors que Falkriss se promenait elle repéra Armont qui semblait tituber. Elle le rejoint et tâcha de l’empêcher de tomber. Elle avait toujours des sels sur elle pour les cuites et en proposa au barde.

« où étais tu passé ? » fit la voleuse

«  j’ai découvert une nouvelle culture, rien de grave » le teint cireux du barde ne la convaincant pas vraiment.

Sur le chemin du retour vers la tente, Falkriss et Armont furent interpellés par un cultiste avec un tablier mais visiblement nanti d’une certaine autorité.
« Vous deux là ! Novices ! Venez avec moi ! »

« Et merde ! » pensa Falkriss, pas le choix, il fallait suivre l’individu.

Le type fendit la foule dans la direction des prisonniers. La voleuse n’était pas rassurée, il bifurqua ensuite à gauche vers un ensemble de huttes avec une grande tente devant laquelle se trouvait des grandes tables. Ils entrèrent dans la tente derrière laquelle il y avait des ustensiles de cuisine et  un feu avec des marmites. Il désigna des pièces de viandes qui étaient amenées par des chasseurs qui les traitaient dans les huttes à l’arrière.

- « toi mignonne tu coupes les pièces de viandes pour faire un ragoût j’ai déjà préparé les herbes, elles sont là. Et toi l’albinos tu va touiller le tout. Vous avez une heure avant le repas. Chaque tente sert une centaine de personnes alors ne traînez pas. Je vais faire un tour à celle d’à côté »

- « Ben bravo nous voilà devenu les boniches de Tiamat. Pour qui il se prend celui-là ?! » pesta Falkriss

- « Pourquoi il… burp… m’a appelé l’albinos ?» dit Armont encore bien vaseux.

- « Laisse tomber. » lâcha Falkriss.

Après une bonne séance de popotte nos deux marmitons sortirent dehors pour servir leur repas.

Pendant ce temps dans la file, les blaireaux de l’apocalypse croisèrent les chatons de l’enfer et ces dernières les toisèrent avec condescendance. Regan s’approcha de Cassandra, la meneuse et lui fit un tour de magie, il fit apparaître une graine puis d’un geste la transforma en rose magnifique qu’il lui tendit en disant simplement :

- « de la part de Bobby ». Décontenancée, la guerrière regarda Bobby qui lui fit son plus beau sourire

- « euh…merci… c’est…Gentil ». Elle repartit gênée.

- « Eh mec t’es un as ! Là tu m’as tendu une de ces perches ! » fit Bobby

- «  A toi d’assurer maintenant fit le gnome ».

- « pour te remercier je te parlerai tout à l’heure de notre petite combine secrète pour sortir du camp discrètement. » répondit Bobby

- « j’y compte bien » marmonna le gnome soudain intéressé.

Excédé par les remarques sur la lenteur du service et la qualité du ragoût, Armont avait de plus une putain d’envie de gerber. Il alla chercher la deuxième marmite mais dès qu’il fut seul derrière la toile, de rage, il dit :

- « y a pas de raison qu’il n’y ait que moi qui bouffe de la merde ! »

Et vida son estomac dans la marmite en prenant soin d’uriner dedans et de touiller le tout sous les yeux effarés de Falkriss qui se demandait si son ami n’avait pas complètement pété les plombs.

Inutile de dire que les remarques sur la qualité du repas ne s’améliorèrent pas mais les gens n’avaient pas le choix et Armont avait désormais un sourire mauvais aux lèvres. Quand Regan arriva devant lui, il lui conseilla vivement de prendre la côte d’élan plutôt que le ragoût. Comme toujours le gnome compris vite et fit ce qui lui était conseillé, non sans lancer un regard interrogateur à Falkriss dont l’embarras et la consternation se lisait sur le visage.

Le service touchait à sa fin quand la voleuse et Armont furent à nouveau appelés par le chef de cuisine.

- « Vous là ! prenez deux assiettes à soupe pour le bourreau et son assistant et emmenez les restes au prisonniers avec de l’eau».

Falkriss et Armont eurent un regard entendu. Armont pris plaisir à remplir une auge de délicieux ragoût « spécial » pour le bourreau et ses assistants, tandis que Falkriss préparait de la nourriture moins craignos pour les prisonniers. Une fois prêts ils suivirent le cuistot qui en profitait pour draguer lourdement la voleuse pourtant hermétique a ses avances.

Lorsqu’ils arrivèrent, ledit bourreau était en train de somnoler satisfait. Quand le cuistot arriva il le salua et lui demanda où était son assistant. Hilare, le répugnant personnage lui dit en souriant tout en se curant le nez qu’il était en train d’inspecter une prisonnière « en profondeur » en désignant des buissons. Peu après, l’assistant arriva, en reboutonnant son pantalon, précédé d’une prisonnière en pleurs rhabillée à la hâte. Armont vint lui apporter son « repas » tandis que le cuistot ordonna à Falkriss de nourrir les prisonniers. Il désigna cependant le demi-elfe

- « pour celui-là juste de l’eau. Ordre de Rezmir ».

Falkriss s’approcha du moine, il était en piteux état, on l’avait battu, il avait visiblement des membres cassés. Il était sous-alimenté et extrêmement faible. Elle lui donna de l’eau mais prit soin au préalable d’y verser discrètement une potion de soin. Le moine ouvrit les yeux interloqué car la potion fit effet rapidement, mais la voleuse ne dit rien se contentant de le fixer intensément.
Après leur service, les deux amis furent libérés de leurs tâches et purent aller retrouver les autres.

Le Bourreau

Regan pendant ce temps reçut de Bobby l’info comme quoi il existait un chemin pas trop difficile permettant de quitter le camp par le nord du secteur des mercenaires. Il fallait cependant faire attention à la tour des Kobolds notamment si la lune éclairait suffisamment la nuit car « ces bâtards voit bien dans le noir ».

Nos amis décidèrent donc de libérer le moine et de s’enfuir par ce sentier. Lianna, Nell, Armont et Haleixia s’avancèrent vers l’enclos des prisonniers où le bourreau souffrait d’atroces crampes à l’estomac et gémissait piteusement. Une prisonnière était agenouillée à côté de lui, amorphe, mais sans doute soulagée que la brute ne soit pas en état de la violenter. Des bruits écoeurants de libération intestinale provenant des buissons signalaient que l’assistant était dans le même état. Liana approcha la sentinelle de l’enclos et lui demanda pourquoi il ne faisait rien.

« j’ai pas le droit de quitter mon poste » répondit le jeune cultiste gêné.

« il ne va pas bien là pourtant, ça se voit, il faudrait le mettre sur le côté et à l’écart, il pourrait avoir des problèmes »

« Ouais t’as raison » acquiesca la sentinelle « et il faudrait rattacher la fille. Si Langdedrosa apprend qu’il fait ça aux prisonnières il va le tuer » ajouta-t-il.

La paladine parvint à le convaincre de l’aider à bouger le bourreau dans un coin sombre avec l’aide d’Armont et prit la clé du bourreau, prétextant d’aller rattacher la prisonnière au poteau.

Il fallut un effort surhumain à Lianna pour se forcer à rattacher la malheureuse.

« je suis désolée je ne peux pas faire plus pour le moment, mais je reviendrai vous chercher » lui souffla elle.

C’est alors que Nell, qui faisait semblant de cuver à proximité, siffla : du monde arrivait… et pas n’importe qui ! Langdedrosa venait voir ce que signifiait cet attroupement.

Lianna vérifia instinctivement si son masque était bien en place.
Tout le monde s’arrêta, la sentinelle n’en menait pas large.

- « que se passe-t-il ici ? Ou est le bourreau ? »

- « il n’est pas en état il a l’air malade » dit la sentinelle

- «  et l’assistant ? »

Au moment ou Armont allait répondre, l’assistant, précédé d’une odeur pestilentielle se tenant le ventre et les pantalons crottés surgit d’un buisson en titubant et en criant bien fort :

- « ahhhh je suis mal, j’ai de ces crampes, j’suis sûr que c’est cette traînée de prisonnière que j’ai avait une chtouille,  je vais  la punir celle-là, vous n’avez pas idée ! ».

Puis il leva la tête. Un silence de mort.

Le demi dragon s’avança calmement sans faire de bruit, dégaina son épée et trancha la tête du répugnant personnage. Puis il se tourna vers la sentinelle. « Félicitation, te voilà promu nouvel assistant du bourreau »

Puis il regarda Lianna et lui dit :

- « toi là qu’est ce que tu fais ici ? »

tentant de masquer sa voix, la paladine garda son sang-froid et dit :

- « eh bien je suis allé ramener et attacher cette prisonnière… »

- « pourquoi avait-elle besoin d’être rattachée exactement ? »

Lianna tourna la tête en même temps qu’Armont vers le bourreau qui gémissait de douleur.
Le demi-dragon fixa ce dernier de son regard reptilien, s’approcha lentement du bourreau et appuya sa botte sur son ventre qui lui fit instinctivement lâcher un geyser de vomi qui retomba sur la figure du malade

- «  Aaaargh ! Euh chef, je vais mal, pitié»

D’un ton doucereux le demi-dragon lui dit

- « en effet tu semble souffrir, il faut te soulager » et il transperça le faquin de sa lance.

Puis, il se tourna vers la sentinelle :

- « Voilà une vermine de moins dans ce camp. Félicitations, tu es encore promu, te voilà bourreau maintenant »

- « mer.. merci chef » dit le cultiste.

- « toi ! »  dit Langdedrosa en désignant Lianna « félicitations également, tu es son assistante désormais".

Puis le demi-dragon repartit non sans indiquer à Armont et Nell de donner les corps des deux affreux à manger aux Kobolds.

Armont s’exécuta et amena les deux cadavres à ses anciens hôtes. Surpris mais ravis, ces derniers le fêtèrent en lui offrant une grosse bouteille de pisse de dragon.

L’évasion

Pendant ce temps, la nuit était bien avancée et les derniers fêtards terminaient de cuiter. Lianna discutait avec son nouveau patron, une exécution était programmée demain. Le nouveau bourreau ne semblait pas ravi de devoir faire ça et ne savait pas comment s’y prendre. Lianna suggéra de s’entrainer alors.

- « Bonne idée mais comment ? »

- « eh bien on n’a qu’a utiliser ce moine »

- «  non on peut pas le toucher Rezmir dit que… »

- « personne n’en saura rien ! Et puis avec les genoux pétés il ne risque pas de s’enfuir » dit la paladine.

Au moment ou son « patron » lui tournait le dos et réfléchissait au choix de l’instrument de mise à mort, Lianna l’assomma, le ligota et le traîna vers le demi-elfe. Elle réveilla le moine et se fit connaître comme une alliée. Il n’était pas ravi d’être libéré, ce qui était étonnant. Il était persuadé que dans son état il pourrait encore tenir et glaner des renseignements. Lianna le convainquit que c’était de la folie et elle échangea ce dernier avec le « bourreau », attachant celui-ci au piquet en lieu et place du moine.

Portant Lorsin tel un cultiste aviné, Lianna traversa le camp sans difficulté et rejoignit ses amis.
Ils décidèrent de passer par le sentier des blaireaux. Regan leur donna des casques à tête de blaireaux qu’il avait pris chez ses nouveaux amis.

« on devrait mettre ça au cas où » dit le gnome.

Lianna faisait une moue effarée

 « il est hors de question que je porte ce truc ! » répondit-elle.

Armont, lui, avait un plan pour distraire les sentinelles de la tour de garde, il demanda à Falkriss de lui confectionner un bon somnifère qu’ils diluèrent dans la pisse de dragon. Nos amis se mirent en route, Armont se chargeant des kobolds.

Il s’approcha et remarqua avec surprise que les gardes humains n’étaient pas en faction, il n’y avait que les kobolds. Voilà qui allait lui simplifier la tâche ! Il se fit connaître et tenta de parlementer mais ils étaient méfiants et hostiles.

- « mais je suis un amis de votre clan » plaida-t-il

- « toi connaître clan kobold ? Nous ça rire ! Quel clan ?»

Le barde réfléchit vite et se souvint d’un nom donné par le chamane

- « euh les canines fissurées ». Le kobold sembla se détendre. Ouf...

- « quoi toi vouloir ? »

- « votre chef m’a demandé de vous donner ça pour tenir la nuit, il dit que ça s’appelle de la pisse de dragon »

Les yeux de la sentinelle s’écarquillèrent et elle se précipita sur la bouteille, le barde dû faire attention qu’il en reste pour les autres. Ces derniers se partagèrent le reste et au bout de 15 minutes tout ce petit monde dormait profondément. Nos amis purent donc quitter le camp sans risque à la faveur de la nuit.

Grâce aux conseils avisés d’Halexia, le groupe trouva son chemin dans les collines et parvint à retrouver la direction d’Havrevert tout en masquant ses traces. Au bout d’une journée de marche forcée nos amis arrivèrent au bercail.

Retour au camp 

Le gouverneur Soircolline fut ravi de les voir revenir et avec de précieux renseignements en prime. Après une nuit de sommeil réparateur, ils furent récompensés par Soircolline qui les amena à Lorsin. Le moine était très amoché mais il remercia les aventuriers et s’excusa auprès de Lianna de son aveuglement. Elle avait raison, s’il était resté il serait mort. Il pria instamment les PJs de retourner au camp et de découvrir ce qui se trame dans les grottes.

Nos amis se mirent donc en route vers le camp mais une fois là-bas, tout avait disparu. L’armée était partie ! Seul un groupe de chasseurs était encore là.

Lianna se désespérait de ne pouvoir sauver les prisonniers….

Au soir couchant un groupe d’aventuriers descendait la colline tranquillement et au ralenti. Un gnome au milieu, machouillant une branche de réglisse en prenant une mine patibulaire.

Les voyant descendre la colline les chasseurs s’arrêtèrent de travailler et prirent leurs armes. Ils avancèrent calmement vers les PJs, rejoint au fur et à mesure par d’autres chasseurs.Les deux groupes s’arrêtèrent à portée de voix et se fixèrent longuement sans dire un mot. La tension était palpable, le vent souffla emportant un buisson roussi….

- « salut » finit par dire Regan

- « salut » répondit un homme assez âgé semblant être le chef

- « bonsoir messieurs, voyez vous, il s’avère que… » commença Armont.

- « ta gueule toi ! » coupa Regan, il fixa le chef des chasseurs « l’écoute pas, c’est un con. C’est moi le boss. Alors ça paye bien de travailler avec les raclures du culte du dragon ?»

Le chef des chasseurs esquissa un sourire :

- « suffisamment pour qu’on se pose pas trop d’questions. J’ai une grande famille à nourrir »

- « et pour ça vous vous acoquinez avec des démons qui pillent et violent ?! » lâcha Lianna bouillonnante de rage.

- « tsss » dit Regan

- «  la vie est dure dans les contreforts et les dangers nombreux, la morale est un luxe » répondit le chef sans s’offusquer plus que ça.

- «  ouais je comprends » repris le gnome « vois tu, là tu es entre moi et mon objectif, mais je pense qu’on peut régler cette situation de façon cool ». Dit le gnome en sortant le bâtonnet de sa bouche et en l’agitant devant lui pendant qu’il parlait.

Il jeta ensuite à son interlocuteur qui l’attrapa au vol, la bourse contenant sa part de la récompense donnée par Soircolline (250 PO, une fortune).

Le chasseur compta et esquissa un nouveau sourire.

- « ok ça me semble honnête, de toute façon on se fiche du culte. Faites attention il reste des porteurs de pourpres, des kobolds et des soldats d’élite à l’intérieur.

- « t’inquiète on gère » dit le gnome en continuant à mâcher son bâtonnet de réglisse…

Les chasseurs prirent leurs affaires et s’écartèrent puis quittèrent le creux, laissant les aventuriers seuls face à la grotte.

- « Ils nous ont vu » dit Nell, « j’en ai repéré un qui nous regardait depuis l’extérieur avant de disparaître. »

- « alors allons leur faire un petit coucou » dit Lianna déterminée.

Les aventuriers entrèrent dans la caverne qui était très large, un grand couloir presque une salle, avec trois colonnes. Au fond, ils pouvaient distinguer une torche. Ils firent de la lumière et s’avancèrent. Au moment d’atteindre la torche, trois ombres surgirent, les prenant par surprise. C’était des cultistes habillés de noir et se déplaçant avec souplesse et maîtrise, en maniant deux cimeterres.

Ils fondirent sur Haleixia et Nell les prenant au dépourvu et les blessant gravement au point de les mettre hors de combat sans qu’elles ne puissent réagir. Falkriss eu plus de chance mais fut tout de même blessée, elle réagit cependant vite collant sa rapière dans la gorge d’un de ses adversaires en profitant d’une inattention de sa part et de la présence d’Armont. Lianna fonça sur le second et l’embrocha de ses épées tandis que Regan se transforma en loup sanguinaire pour faire chuter le troisième et permettre à Armont de l’achever.

Falkriss découvrit un passage dérobé d’où étaient venus les cultistes et alla regarder. La roublarde revint vers le groupe en indiquant qu’elle avait entendu qu’un groupe de personnes s’approchait.
Regan et Lianna finissaient de relever et de soigner Haleixia et Nell.

« A nous de leur faire une petite surprise » proposa la paladine.

Nos amis se cachèrent derrière les grosses colonnes de pierre tandis que Regan, toujours métamorphosé, faisait mine de dévorer les cadavres. 5 cultistes et deux gardes en armure surgirent et s’avancèrent vers le loup mais nos amis leur tombèrent dessus. Lianna transperça son adversaire d’une botte habile, Armont et Regan vinrent à bout de deux autres. Un des gardes blessa la paladine avec sa lance mais un carreau venu de l’obscurité mit fin à sa vie. Nell et Haleixia neutralisèrent un autre cultiste à coup de flammes et de flèches.Le dernier garde ne résista guère longtemps mais il eut le temps de hurler au dernier cultiste d’aller chercher Frula.

Cette fois, ils allaient être attendus.

Au moins ils savaient désormais que la dénommée Frula était là.

mardi 15 octobre 2019

Kings of War : partie multijoueurs du 12 octobre 2019 - Le trésor de Phalarinus

Comme indiqué dans mon post précédent, samedi dernier nous avons fait notre première partie multijoueurs à Kings of War. Je ne vous cacherai pas que ça m'a rappelé tout les bon souvenir des parties de Battle mais avec le petit plus d'avoir fini à 20h et pas à 4h du matin.

Après coup, j'ai enrobé la partie d'un petit verni scénaristique, j'espère que vous apprécierez

Le Trésor de Phalarinus



La vallée de Sorvolia est restée telle qu’elle était lors de la dernière guerre Norrique. Abandonnée par ses habitants ,qui n’y sont jamais retournés, lors du conflit, elle est resté quelques années le domaine du grand mage Phalarinus. Originaire de cet endroit, le vieux mage n’a jamais accepté la ruine de sa vallée chérie. Il a vécu ses dernières années comme une âme en peine, cloîtré dans sa tour avant de mourir. Pendant des dizaines d’années, Uitzilszi, le prêtre mage dirigeant les clans salamandres du marais de la Cuve, situé au fond de la vallée, ancien ami du Grand Mage, a veillé sur l’endroit.
Mais cette tranquillité s’arrêta lorsque le Seigneur de Clan Ketopla lui annonca la venue du Prince elfe Yohtur du royaume de Carenthir. Le prince entretint le chamane de l’approche d’une horde de morts vivants levée par le Roi Liche Votlhrax. Son but, s’emparer des trésors que Phalarinus a dissimulé à différents endroits de la vallée. La liche ne devait en aucun cas mettre la main sur ce savoir. Afin d’assurer sa victoire,  Volthrax avait fait un pacte avec Guntah le Roi des Collines, un puissant roi gobelin régnant sur plusieurs tribus des collines voisines des Milletailles. Yohtur et Uitzilszi firent tous deux alliance, salamandres et elfes combattraient ensemble contre l’ennemi.

***


Volthrax observait la vallée de ses yeux vides. D’un geste, il provoqua une onde de magie qui balaya toute la zone. Cette onde lui révéla l’emplacement des artefacts qu’il convoitait. Il n’y avait plus qu’à les récupérer. Soudain Virgil, le lycan revint de sa patrouille. Il indiqua télépathiquement à son maître ce qu’il avait vu. Une armée composée de salamandres et d’elfes dirigés par ce maudit Prince Yohtur  comptait s’opposer à ses plans. Guthlaf venait de descendre de sa monture pour rejoindre la liche.
« Nos ennemis nous attendent. Yohtur est avec eux. Il a encore dans l’intention de s’opposer à mes plans » annonça la liche.
« alors il mourra. » répondit Guthlaf. « je vais prendre le commandement de la cavalerie, de plus cela permettra de garder nos alliés gobelins à l’œil. Ils risquerait de fuir à la vue du dragon »
« Nous pas fuir ! » interrompit Guntah le roi des Collines. « pas peur gros lézard. Nous les plus forts ! Vous prendre breloques, nous massacrer salamandres et prendre leur terres. Elfes sans intérêt, Bob les écrasera » il pointa du doigt le monstrueux géant qu’il avait emmené avec lui et qui mangeait distraitement un cerf assis au bord de la route.
Théâtralement le gobelin à la robe rouge et au chapeau pointu bondit sur son char pour haranguer ses troupes « Ce soir nous bouffer steak de gros lézard et cotelettes de salamandres ! En avant !!!» Les gobelins hurlèrent de joie et se mirent en marche.
Volthrax, Virgil et Guthlaf se regardèrent en silence.
«  Prend les trolls zombies avec toi Guthlaf. » Finit par dire la liche.


Déploiement



Bataille


Le Prince Yohtu a pris place sur la droite, près des ruines de Sorvolia et avance avec sa cavalerie, son flanc couvert par les guerriers Ghekkotahs. Un des objectifs est enterré sur la colline surplombant le village.

Face à lui, les gobelins du clan des bonnets bleus  forment une phalange impressionnante mais indisciplinée positionnée à la lisière sud du village. Derrière eux, les revenants montés forment la seconde ligne. A leurs gauche, Guthlaf le Roi Revenant et Guntah assisté de son drapeur Oubah supervisent les opérations.

Au centre Guntah a ordonné à Grubah le troll cogneur et ses gars ainsi qu’à Bob d’avancer droit devant et de tout détruire sur leur passage (un plan simple pour des esprits simples)

Leur objectif est la colline abritant l’ancien monolithe elfique où un artefact est enterré. Il est défendu par les archers elfes et une baliste.

Volthrax commandait le centre gauche de l’armée, son apprenti Rolf la gauche. Ses hordes de zombis et de revenants s’alignaient le long de la rivière et du petit lac appelé lac aux fées.L’aile gauche était complétée par Virgil et des archers montés gobelins prêtés par Guntah. A l’endroit ou la rivière Sorvo se déversait dans le lac il y avait un artefact dissimulé. Plus loin au nord, deux autres se trouvaient : l’un sur une colline tenue par l’ennemi, le second dans le vieux cairn de pierres.  Tout le centre s’avança jusqu'à la rivière. Le troll cogneur Grubah, qui dirigeait l’avance des grandes bêtes au centre finit en pelote d’épingles, après avoir prit tout le tir elfique dans la figure.

Tandis que Volthrax faisait progresser ses troupes en parallèle du groupe de trolls et du géant, elles furent brusquement chargées par les guerriers salamandres menés par un puissant guerrier. Malgré la violence du choc les zombies motivés par l’esprit inflexible de leur maître tinrent bon. Volthrax ordonna a ses spectres d’intervenir, ils se placèrent sur le flanc des guerriers salamandres et d’une incantation, le roi liche les fit déferler sur le flanc des lézards. Pris au dépourvus ilsfurent massacrés jusqu’au dernier. Dans le même temps, flairant l’odeur du sang Bob le géant rejoignit les zombis contre la garde cérémonielle tandis que les trolls enjambèrent le parapet du pont pour prendre la garde cérémonielle de flanc. Ecrasés sous le nombre, les gardes firent face à leur destin bravement mais tombèrent. Les spectres furent ensuite dépêchés pour détruire les chasseurs ghekkotahs plus à gauche mais échouèrent. Dans la foulée l’Ankylodon percuta leur flanc et leur causa des pertes sévères.

Sur la gauche, Rolf ne voyait pas comment prendre d’assaut le cairn, solidement défendu par les anciens. Virgil quant à lui, blessé précédemment par les flèches des patrouilleurs de la brise argentée, ne manqua pas l’occasion d’exercer sa vengeance : à peine ceux-ci ébranlés par un tir diablement efficace des archers montés gobelins, que le seigneur loup-garou se jettait sur les elfes et les taille en pièces.

Sur le centre droit, les lanciers gobelin fondirent sur la garde maritime mais échouèrent complètement. Les trolls eurent un peu plus de succès contre les guerriers ghekkotahs mais ces dernier sont trop nombreux.

A droite, les deux lignes s’avancèrent pour se disputer le contrôle de la colline. Yohtur fit souffler Fneighlir sur la meute de gosiers mais n’obtint que peu de résultat, le dragon avait peut être une angine ? Le Roi Guntah encouragea ses guerriers depuis son char de combat et il décocha des flèches mortelles sur les patrouilleurs, à tel points que ces derniers commencèrent à se demander si ce n’était pas un elfe noir qu’ils avaient en face d’eux.

les Gosiers quant à eux ne ratèrent pas l’occasion et sautèrent sur le dragon lui occasionnant 5 blessures ! Dans la foulée le dragon, passablement énervé, déchaina la fureur et réduit les gosiers en pulpe. Tout à gauche les cavaliers des tempêtes chargèrent les revenants montés et les démolirent en une charge.

La riposte des gardes maritimes causa un carnage dans les rangs gobelins. Plus disciplinée, la phalange des elfes ébranla celle de ses adversaires. A côté, les ghekkotah rendirent la monnaie de leur pièce aux trolls zombies. 

Retour à gauche. Le centre des forces du bien s’étant effondré, les renforts du mal affluèrent sur les ailes. Bob le Géant fonca sur l’Ankylodon, lui occasionnant 5 blessures. Rolf fit charger les revenants de flanc et ces derniers ne se débrouillèrent pas mal, infligeant 2 blessures de plus au dinosaure blindé. Mais ce dernier ne fuit pas et régénéra une blessure, tout de suite derrière, Uitzilszi  invoqua la puissance du linceul du Saint et rendit 5 PV de plus !!!!!!!! Tout était à recommencer !!!!! Le prêtre mage fit reculer les anciens pour faire face à la menace du Seigneur Loup-Garou qui rôdait autour d’eux, ce qui permit au zombies de contester l’objectif du Cairn. Les spectres, bien amochés par l’ankylodon, survolèrent leurs ennemis pour se placer dans leur dos. Trop loin de la liche, ils ne purent toutefois déferler sur leurs arrières. Dans la foulée, les archers gobelins situés de l’autre côté de la rivière, décochèrent une volée qui acheva de mettre en déroute les chasseurs Ghekkotah. Les gobelins des Colline de Maldorn sont en forme à l’image de leur chef !

D’ailleurs l’artillerie gobeline qui ne cessait de toucher avec régularité depuis le premier tour finit par faire flancher les archers elfes écrasés par ses rochers. La voie étant libre, les Trolls émergèrent de la forêt pour menacer la baliste, mais les gardes maritimes, qui venaittout juste de se débarrasser des lanciers gobelins accoururent pour protéger l’objectif. 

Pendant ce temps au centre, Volthrax relèvait tranquillement ses zombis.

Ayant pris de flanc les cavalier des la tempêtes et les ayant massacré, Guthlaf constata que le dragon avait écrabouillé les gosiers et volait en direction de la tour de Phalarinus. Il n’avait que peut de chance de le rattraper avant qu’il ne règle son compte à la redoutable artillerie de ses alliés gobelins. Le Roi revenant fut sorti de sa médiation par les piaillements des ghekkotahs. « Ainsi ces avortons avaient détruits ses trolls zombies ? Bon, tant pis pour dragon, il n’avait qu’à manger un ou deux gobelin, il allait devoir s’occuper de ces petits lézards qui tenaient un objectif. » Guthlaf éperonna sa monture et sortit sa masse d’arme.

Alors que le roi revenant faisait mouvement, Guntah, protégé par la phalange de ses guerriers, fit pleuvoir des flèches sur les Ghekkotahs, en envoyant un certain nombre au tapis, mais les lézards ne flanchèrent pas. 

Yohtur récolta un boulet de catapulte. « Par Asuryan ! Sont-ce des gobelins ou des elfes sylvain ? » jura le prince. C’était le second rocher que Fneighlir avait encaissé. Son médaillon de vie avait le plus grand mal à régénérer toute ses blessures. De rage, il fit charger son dragon sur la première catapulte et il la démolit avec fureur. 


Dans la foulée il passa derrière la tour de Phalarinus sécurisant l’artefact s’y trouvant.

Le combat entre le géant et l’Ankylodon était interminable, chaque fois que le géant blessait la bête  Utzilszi la soignait. Virgil tenta de charger le prêtre mage mais il était bien protégé par les anciens et par le komodon, qui à défaut d’être efficace au tir, faisait rempart de son corps.  Les anciens lui jetaient de plus de curieuses grenades remplies d’un liquide toxique ! Après trois lancers infructueux, le dernier finit par atterir sur le museau de Virgil, qui décida de dérouter pour panser ses plaies !

Alors qu’ils tenaient fermement leur objectif, les spectres virent le Seigneur Kétopla se rappeler à leur bon souvenir. Malgré une passe d’armes un peu décevante, les spectres s’évaporèrent  d’un cheveu faisant perdre un objectif à l’alliance du mal.

Dans le même temps les gardes maritimes firent pleuvoir un déluge de flèches sur les trolls qui venaient de se repaître des malheureux servants de la baliste.

Pendant que les gardes maritimes leur ont tourné le dos, les gobelins de Guntah consolidèrent leur emprise sur le flanc droit. Le Roi gobelin fit faire des cascades à son char afin de pouvoir se mettre à portée des elfes et de pouvoir continuer de leur tirer dans le dos.

Les fouineurs gobelins se mirent à couvert des arbres pour harceler les anciens qui subirent des pertes face à ces gobelins diablement précis !

Les zombies tenaient toujours le cairn.

Rolf fit signe au géant de tenir la colline, tandis que les revenant attaquent en vain l’Ankylodon qui est d’ailleurs entièrement soigné par Uitzilszi. Damned !

Soucieux d’éviter de laisser l’artefact de la tour à l’ennemi, Yohtur s’approche prudemment du second lance-grosse pierre et le flambe grace au souffle du dragon. L’artillerie gobeline est enfin réduite au silence.


Les trolls furent massacrés par les flèches des gardes maritimes et la boule de feu du mage elfe.

Guthlaf tenta une dernière charge sur les guerriers Ghekkotah et leur causa des pertes, mais insuffisantes pour les faire flancher. 

Les archers montés gobelins terminèrent par un dernier morceau de bravoure puisqu’ils parvinrent à causer suffisamment de pertes pour dérouter les anciens, assurant aux morts vivants le contrôle du Cairn ! Les Morts vivants et les gobelins étaient désormais maîtres du terrain. Salamandre et elfes  décidèrent de battre en retraite, non sans avoir déterrés et emporté une partie des artefacts.

***


Les gobelins avaient commencé à allumer des feux de joie dans le soir couchant.

Volthrax examinait les reliques ramenées par ses serviteurs.. Il avait remporté la victoire, mais ça avait été de haute lutte. Ce satané Prince sur dragon s’était enfui. Qu’importe ! Il avait déjà récupéré beaucoup d’artefacts assez pour rendre son expéditionfructueuse. Il en manquait cependant et il en était frustré. Sans l’intervention de Yohtur, l’affaire aurait été réglée sans difficulté et toutes les reliques seraient déjà à lui !
Il entendit un grognement puis des bruissements de feuilles et des branches cassées, au bout de quelques secondes, Virgil fit son apparition. Il était mal en point : apparemment il avait été comme brûlé par de l’acide. D’un geste le Roi liche pansa ses plaies par magie avant de l’interroger.
« Tu m’amènes des informations j’espère ? »
« Oui seigneur, les salamandres se sont repliées plus loin dans la vallée. Les elfes de la colline ont réussi à s’échapper, ils sont avec eux, de même que le dragon. Ils ont emporté des trésors.»
Décidément il allait falloir s’occuper sérieusement de ces gêneurs. 
Guthlaf s’avança.
« les troupes sont prêtes seigneur. Quels sont vos ordres ? »
« Nous allons poursuivre plus avant dans la vallée. Il faut poursuivre ces voleurs et les châtier »

Kings of War : Horde de squelettes

Suite à la dernière partie j'ai trouvé les zombies vraiment trop mous. La def 2+ les ruine complètement contre les arcs et les touches d...